linkclubformationsocial-linkedinetude
Paysage de Lyon

Je crois en ConvictionsRH. Cela va bientôt faire dix ans que j’y travaille, j’ai vu le cabinet grandir et je suis persuadée que nous avons encore de belles conquêtes à mener !

Chaque semaine, nous vous présentons l’une ou l’un des 10 nouveaux associé(e)s dont nous avons annoncé l’entrée au capital de ConvictionsRH le 12 juin 2020.

Incarnations d’une politique d’intrapreneuriat ambitieuse et réussie, c’est leur investissement professionnel et personnel que nous voulons mettre en lumière. Qui sont-ils ? D’où vient leur engagement ? Quelles sont les expertises et les convictions qu’ils portent ? Réponse sous format interview, podcast ou vidéo – chacun a choisi son canal pour s’exprimer !

Pour ce premier portait, faites la rencontre d’Aurélie Ajmi, Associée et tête pensante de notre bureau de Lyon comptant 7 consultants. 

 

– Bonjour Aurélie, pourrais-tu te présenter ? 

Je m’appelle Aurélie Ajmi et je suis Associée chez ConvictionsRH. J’ai fait mes études à Dauphine puis à l’Essec, en Ressources Humaines et Management. Après une première expérience dans une SSII, j’ai rejoint ConvictionsRH il y a 9 ans et demi. J’ y ai monté les échelons progressivement, de consultante à Manager, de Manager à Senior Manager en créant le bureau de Lyon avant de devenir cette année Associée. 

 

– Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir Associée ? 

Je crois en ConvictionsRH. Cela va bientôt faire dix ans que j’y travaille, j’ai vu le cabinet grandir et je suis persuadée que nous avons encore de belles conquêtes à mener, et que nous pouvons continuer de croître même avec l’année compliquée que nous vivons actuellement avec la pandémie. 

Devenir Associée, c’est pour moi l’occasion de m’impliquer à un niveau supérieur dans ce cabinet que j’aime, pouvoir prendre part activement aux décisions, réfléchir à notre stratégie, veiller au respect de nos valeurs. C’est un immense honneur ! 

Aussi, le fait que sur les 10 nouveaux associés, 6 d’entre nous soient des femmes dont 3 qui reviennent, sont actuellement ou sont sur le point de partir en congé maternité n’a fait qu’augmenter ma fierté. C’est important de savoir que l’on est dans une entreprise où nous sommes jugés sur ce que nous valons, pas sur le reste. 

Enfin, devenir Associée c’est l’occasion de continuer à développer le bureau de Lyon que nous avons ouvert il y 4 ans. Cela me tient beaucoup à coeur. 

 

– Tu as travaillé deux ans dans un SSII, qu’est-ce que ce passage par l’informatique t’a appris ?

J’ai pu découvrir l’autre côté du miroir. C’est une vraie force, cela me permet de comprendre les deux parties : les équipes informatiques comme les DRH et équipes RH. Je parle leur langage et je peux faire la traduction entre les deux. C’est particulièrement utile sur des projets d’AMOA (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) qu’ils soient sur du SIRH ou du décisionnel (BI-SIRH). 

Et puis comme j’ai “mis les mains dans le cambouis”, que j’ai des bases de codes, je peux beaucoup plus facilement anticiper ce qui est possible ou non et ainsi mieux accompagner mes clients dans leurs choix. 

 

– En parlant de SIRH, c’est quoi LA fausse croyance à laquelle tu dois tordre le cou ? 

Que c’est facile ! On ne s’en rend pas forcément compte avant de commencer un projet SIRH, mais cela nécessite beaucoup de temps et d’implication. Même si vous vous faites accompagner par des consultants, cela ne se fait pas du jour au lendemain et surtout, cela ne se fait pas sans vous ! Pour que le projet avance efficacement, nous avons besoin d’être soutenu par les équipes internes et même souvent, d’avoir quelqu’un à temps plein sur le sujet avec nous. 

 

– Quelle est ta spécialité au sein de ConvictionsRH ? 

A l’époque, lors de mon entretien d’embauche, ce qui avait fait la différence, c’était les compétences en informatique que j’avais acquises au sein de ma précédente entreprise. Tout ce qui était reporting et indicateurs étaient un véritable axe différenciant. C’est ainsi que je me suis spécialisée au fil des années dans le pilotage RH puis le pilotage de la Masse Salariale et le Strategic Workforce Planning. 

En fait, les deux derniers sont très complémentaires. Si le pilotage de la Masse Salariale a comme point de départ la masse salariale d’aujourd’hui et va chercher à comprendre l’impact de sa variation (retraites, embauches, congés parentaux …) sur le business, le Strategic Workforce Planning a, lui, comme point d’origine le business. Je me pose la question inverse : qu’est-ce que je dois mettre en place vis-à-vis de ma masse salariale pour atteindre mon chiffre d’affaire cible ? On considère souvent ces indicateurs comme des bonus, du “nice to have”. ils ont pourtant une vraie valeur ajoutée ! 

Enfin, au sein même de ConvictionsRH j’ai une double casquette. D’une part, je suis Associée et, en ce sens mon rôle est de veiller à au développement à l’échelle de tout le cabinet, particulièrement sur la dimension business. De l’autre, je suis directrice de l’antenne de Lyon et, de ce point vue, mon rôle est de fédérer l’équipe et de les faire monter en compétences. Il s’agit d’un travail plus opérationnel, de proximité. 

 

– Un conseil d’expérience pour améliorer l’organisation de son entreprise ? 

Si je ne devais donner qu’un seul conseil, ce serait celui-ci : encouragez la participation ! Souvent, les entreprises ont un mode de fonctionnement très hiérarchisé qui laisse, au final, peu de place à la créativité des collaborateurs. Non seulement cela est très frustrant pour eux, mais en plus cela dessert l’entreprise car un salarié bridé est un salarié moins impliqué. Les entreprises seraient, je pense, souvent surprises de leur créativité ! Par contre, faites-le dans les règles de l’art, en définissant les rôles et les responsabilités de chacun. 

 

– Tu nous l’a dit, tu es aussi à la tête du bureau de Lyon, pourquoi y choisir ConvictionsRH ? 

Car nous sommes justement situés à Lyon ! Nous ne sommes pas qu’un cabinet parisien, nous sommes aussi en région afin d’être au plus près des entreprises. Nous comprenons et nous connaissons le terrain sur lequel elles sont installées, puisqu’il s’agit aussi du nôtre ! En tant qu’Associée, le développement de notre antenne lyonnaise fait d’ailleurs partie de mes priorités stratégiques ! 

La seconde raison de nous choisir, mais l’une des plus importantes, c’est que nous sommes un cabinet humain à taille humaine. Nous ne sommes pas une grosse machine qui applique la même méthode à toutes les situations et à tous ses clients. Nous avons une démarche de co-construction, nous cherchons à comprendre les besoins et les attentes, la culture de l’entreprise, pour proposer des solutions sur-mesure. 

Cela peut-être un peu déstabilisant pour nos clients au départ, mais très vite, ils comprennent la valeur ajoutée de notre méthode, d’autant que notre objectif à terme est leur autonomie. Au moment de notre départ, ils sont formés et totalement capables de continuer dans la bonne direction. Nous partons en leur laissant toutes les cartes en main même si forcément, il y a toujours un peu d’appréhension de leur part. 

Je me rappelle que l’un de mes clients m’a une fois dit “je ne sais pas comment on va faire quand tu ne seras plus là !”. Au final, une fois mon départ, le projet a continué à se développer comme prévu. C’est la meilleure preuve de l’efficacité de mon travail ! 

 

Pour en découvrir plus sur le bureau de Lyon, demandez notre présentation exhaustive ainsi que nos références clients.

 

– En quoi réside la différence de ConvictionsRH ? 

Ce qui fait notre différence, c’est aussi que ConvictionsRH est un cabinet indépendant. Nous ne sommes pas liés à un éditeur de solution, nous sommes libres de nos mouvements et nous pouvons réellement étudier et proposer toutes les options. C’est, je pense, un facteur clé de confiance, une garantie pour nos clients. 

En fait, nous sommes tout simplement honnêtes. Nous sommes des consultants et non des commerciaux : ce que nous vendons, nous savons le faire. Si ce n’est pas le cas alors nous ne nous positionnons pas. C’est ainsi dans tous nos domaines d’expertises : secteur public comme SIRH, aide au choix comme management, transformation digitale comme organisation des entreprises. 

Nos clients le savent et apprécient cette honnêteté. Nous sommes toujours touchés quand un ancien client, nous recommande dans sa nouvelle entreprise. À Lyon, c’est plus d’une quinzaine de comptes que nous avons gagné de cette manière. C’est notre plus belle marque de confiance. 

 

– C’est quoi, un consultant engagé ? 

Un consultant engagé, c’est un consultant présent pour ses clients. Il sait se rendre disponible pendant toutes les phases du projet et n’a pas peur de dire “non” et de défendre ses convictions pour servir au mieux son client. 

 

– Enfin, qu’est-ce que l’on peut te souhaiter pour la suite ? 

De continuer ainsi ! Continuer à m’impliquer dans une entreprise qui me stimule et continuer à développer le bureau de Lyon et les talents qui s’y trouvent. Rien de plus, rien de moins. 

Actualité

Pour aller plus loin

Petits guides et grandes études
09/04/2020

Changer de SIRH : les 3 erreurs à éviter !

Petits guides et grandes études
02/04/2019

Bien piloter sa masse salariale : cinq écueils à éviter

Conviction
26/02/2014

Pilotage RH : liez votre politique RH à vos enjeux business