linkclubformationsocial-linkedinetude

La robotisation est l’occasion d’améliorer la satisfaction de l’employé

La gestion automatisée des tâches administratives est un marché en constante progression. Les experts SIRH évaluent sa croissance à 50 %. Pour ConvictionsRH, cela se concrétise par une augmentation significative des demandes en matière de solutions d’automatisation des processus, mais aussi par une volonté de ses clients d’améliorer la satisfaction des salariés au travers de solutions user friendly. Voici un premier bilan.

 

par Yael Malka, Senior Manager chez ConvictionsRH

Du b.a.-ba à la RPA : ce dont les robots sont vraiment capables

Avec 88 % de professionnels RH convaincus par les bienfaits de l’IA (intelligence artificielle) dans leur domaine d’activité, la robotisation de la gestion administrative fait (presque) l’unanimité. Essentiellement utilisée en RH pour la réalisation des tâches telles que le pointage des heures prestées ou la gestion des bases de données des employés, la robotisation est déjà en pleine mutation avec en point de mire, favoriser l’expérience utilisateur.

Aujourd’hui, on voit se développer les solutions d’automatisation robotisée des processus (RPA), capables de prendre en charge des tâches plus complexes. Des solutions innovantes centrées sur l’utilisateur, applicables à des processus existants, qui impactent favorablement les coûts et améliorent la satisfaction des employés.

Exemple concret de solution d’automatisation RH utile à l’employé :

Pour gérer les accidents de travail, nous préconisons une application qui prend en charge la totalité du processus depuis la déclaration d’accident, jusqu’à la reprise du travail. Une solution qui rassure l’employé et qui facilite le traitement des démarches administratives liées à l’accident.

L’application gère automatiquement :

  • Les rendez-vous avec l’employé RH en charge du dossier
  • La transmission de l’information à la hiérarchie directe
  • La modification du planning de présence selon les certificats reçus
  • La communication des dates de consultations à la médecine du travail
  • La gestion des documents légaux

Ce type d’application répond au défi actuel qui consiste à adresser efficacement les besoins des employés tout en optimisant les processus de travail.

Dernière innovation : le chatbot-recruteur

Le chatbot est une autre solution de robotisation qui suscite l’intérêt des départements RH. En France, 1 entreprise sur 5 envisage de s’en équiper. Un moyen pour les employés des services des ressources humaines de se décharger des tâches secondaires pour se recentrer sur l’essence même de leur métier : l’humain.

Ces robots sont capables :

  • de s’occuper de la réservation des salles de réunion
  • d’informer les salariés sur le solde de leurs congés
  • de gérer les premiers contacts avec les candidats dans le cadre d’un processus de recrutement
  • de réaliser des inscriptions à des formations…

Après des débuts hasardeux, la technologie a considérablement évolué et s’est démocratisée. Fini les bugs dès qu’une demande n’entre plus dans le cadre du sujet à l’origine de la prise de contact, le chatbot est désormais, à la plus grande satisfaction des salariés, capable de s’adapter. Les entreprises osent dès lors lui confier de plus en plus de responsabilités.

Certains géants comme L’Oréal ou Pepsi délèguent maintenant une partie significative de leur recrutement à un chatbot.

Le fabricant de boissons a choisi Vera, un robot créé par Stafory, une start-up russe. Vera est à même d’interviewer plus de 1 500 candidats par jour, une productivité qui laisse rêveur. Pour l’entreprise, qui utilise cet outil pour le recrutement des postes de manutentionnaires ou de chauffeurs, il s’agit d’un moyen d’épargner à ses collaborateurs RH un travail à faible valeur ajoutée afin qu’ils se concentrent sur des projets à plus-value.

Perspective : agir directement sur la satisfaction des employés

Enfin, la robotisation est l’occasion d’améliorer la satisfaction de l’employé, notamment en réalisant un matching automatique des postes à pourvoir selon les compétences de chacun… toutes les compétences.

Fini le temps plein ou le mi-temps attribué à une seule tâche, l’employé peut se voir proposer des postes différents, mais toujours en lien avec ses compétences. Pour l’entreprise, c’est une opportunité d’optimiser ses coûts de mains-d’œuvre tout en assurant le respect des heures mentionnées sur les contrats de travail. On peut très bien imaginer 75 % du temps de travail dédié au marketing et 25 % attribué à une fonction tout autre : développement commercial, organisation d’évènements…

Une diversification motivante pour le salarié et une gestion plus étroite des temps de travail pour l’entreprise. Une relation win-win à fort impact sur la fidélisation du personnel et l’optimisation des coûts qui aurait été difficiles à gérer sans la robotisation.

Transformation digitale