linkclubformationsocial-linkedinetude
Management digital : tour d’horizon des outils sur le marché

Ils s’appellent Bloomin, Bleexo, Briq, Dialoog, Elevo, Flashbrand, Jubiwee, Octomine, Our Company, Peakon, Wittyfit ou Zest - la liste est loin d’être exhaustive et il est facile de s’y perdre. Mieux vaut avoir une idée claire de ce qui existe et de ce qui peut, potentiellement, correspondre à vos besoins !

Chez ConvictionsRH, nous travaillons à connaître finement les outils SIRH et ces startups RH qui révolutionnent le domaine de la “HR Tech” (retrouvez sur notre newsroom nos cartographies, guides et études). Aujourd’hui, nous nous penchons sur ceux qui concernent le management. 

Lors de vos prises de contact, tous vos interlocuteurs vous parleront de feedback, de feedback 360, de baromètre, de sondage… Ils s’appellent Bloomin, Bleexo, Briq, Dialoog, Elevo, Flashbrand, Jubiwee, Octomine, Our Company, Peakon, Wittyfit ou Zest – la liste est loin d’être exhaustive et il est facile de s’y perdre. Mieux vaut avoir une idée claire de ce qui existe et de ce qui peut, potentiellement, correspondre à vos besoins ! 

C’est pourquoi, après être allées à la rencontre de ces acteurs, nous avons pu dresser trois grandes catégories sur lesquelles les startup RH se positionnent. Nous vous les présentons dans ce premier article de notre dossier dédié au management digital. 

 

Les outils de type sondage : recueillir l’avis de tous les collaborateurs sur l’organisation

Ces sondages « thermomètre » permettent de mesurer le management, la qualité de vie au travail (QVT), la communication, l’engagement, la connaissance de l’organisation, la formation et l’épanouissement professionnel ainsi que le moral du salarié. Ces catégories sont regroupées sous le thème « engagement des collaborateurs » au sein de l’entreprise et permettent ainsi de rendre compte des pratiques managériales (qui est l’un des thèmes des sondages). 

Sous la forme de questionnaires pouvant contenir d’une à 80 questions, ces sondages offrent un reporting par direction et par équipes sur ces différentes thématiques. S’ils apportent ainsi des indications sur ce qui marche bien ou moins bien ils permettent également de comprendre dans quelle mesure le dysfonctionnement est ponctuel ou non. 

Toutefois, le marché du sondage est très diversifié et il existe un nombre impressionnant de mode de mesure. Chaque start-up possède son propre parti pris, il est donc important de bien définir en amont ce que vous cherchez à mesurer afin de choisir la solution la plus adaptée.

  • La mesure en continu : ces questionnaires de 1 à 5 questions sont particulièrement souples. Les questions pouvant être fixes ou rotatives, définies dans le temps ou adaptées en fonction des résultats des sondages précédents. L’immense avantage de cette mesure est sa fréquence rapprochée qui permet de suivre l’engagement des salariés selon l’actualité de l’entreprise et de mesurer les effets des actions mises en place sur les collaborateurs. D’autre part, ils permettent une certaine réactivité pour mettre en place des actions correctrices pertinentes lorsque certains des indicateurs baissent. 
  • Zoom management : les managers ont des retours réguliers sur la responsabilisation et la délégation, l’animation d’équipe, le développement des collaborateurs, la transversalité et la conduite du changement. Cela leur permet de prendre conscience des situations et ainsi d’agir pour mettre en place les bons leviers en fonction des résultats obtenus par l’équipe. Il s’agit ici de se        concentrer sur des petites actions concrètes pour s’ajuster rapidement. 
  • Quelques noms : parmi les applications qui proposent (entre autres) des sondages continus, on peut citer Bloomin, Bleexo, Dialoog,  Flashbrand, Jubiwee, Octomine, Peakon, Wittyfit ou encore Zest

 

  • La mesure par campagne de type baromètre prend la forme d’un questionnaire de 50 à 80 questions posées à un instant T, dans le cadre d’une enquête précise. Elle peut avoir lieu tous les ans ou tous les deux ans et permet de dresser des bilans et des points d’étape sur l’engagement dans l’entreprise. 
  • Zoom management : ce dispositif permet aux managers de prendre du recul pour analyser leurs méthodes de management et ainsi d’établir un diagnostic sur ce qui fonctionne ou qui fonctionne moins bien. 
  • Quelques noms : Bloomin, Bleexo, Dialoog,  Flashbrand, Jubiwee, Octomine, Peakon, Wittyfit et Zest permettent également de réaliser des campagnes ponctuelles. 

 

  • Le mood pulse est un questionnaire quotidien portant sur trois questions maximum, du type “Comment allez-vous aujourd’hui ?”. 
  • Zoom management : cette donnée permet d’ajuster son management en connaissance de l’humeur et de l’état d’esprit de ses collaborateurs, de se poser des questions et d’entamer le dialogue avec eux.
  • Quelques noms : Our company permet de mesurer quotidiennement son niveau de stress, son énergie et son humeur. Team Mood permet également ce genre de mesure : les collaborateurs reçoivent chaque jour un email sur lequel ils peuvent directement cliquer sur l’humeur qui leur correspond le mieux. 

 

 

Évaluation 360 degrés : le manager au coeur du questionnaire 

Le bilan 360° se centre sur un manager, et permet de recueillir un ensemble d’avis et d’impressions au regard d’un manager donné de ses N-1 (parfois des n-2), N+1 (parfois du N+2), des pairs et, parfois, des clients internes.

Les regards croisés permettent de mettre en exergue à la fois les points forts de chaque manager et ses axes d’amélioration. Si les questionnaires amènent des réponses subjectives, la somme de celles-ci demeure proche de la réalité. Comprendre l’effet que l’on a sur les autres est clé pour un manager. Ainsi, à l’aide de ces évaluations ils pourront mesurer l’écart entre l’intention et l’impact de leurs actions et – cas échéant – se réajuster.

Quelques noms : Flashbrand permet de réaliser des évaluations 360°, mais d’autres outils sont à votre disposition. Par exemple, Bleexo un outil de sondage propose également une fonction 360° tout comme Elevo, dont le but premier reste de développer l’engagement de vos équipes. 

 

Les outils de feedback : pour développer l’engagement dans l’entreprise 

Le feedback est devenu l’un des fondements d’un management à la « mode ». A cette fin, les outils de feedback permettent à tous les collaborateurs d’exprimer et de recevoir des retours sur des compétences, des actions menées, un travail réalisé – peu importe sa place dans l’entreprise.

En fonction des outils, le feedback pourra être sur sollicitation ou non, en format imposé ou non, sur une population restreinte ou libre (tout le monde peut faire des retours à tout le monde). Il pourra aussi s’effectuer en direction d’un individu ou d’un groupe de personnes. 

Certains retours peuvent être formatés autour de référentiels de compétences. 

Il également possible de mesurer le degré de visibilités de ces feedbacks (sont-ils privés ou publics ?). 

Ces outils prônent ainsi le développement de la communication entre équipes et individus. Ils espèrent favoriser la reconnaissance dans l’entreprise et, de cette manière, développer l’engagement des collaborateurs. 

D’un point de vue managérial, deux utilisations principales sont faites de ces outils : 

  • Pour le manager, pouvoir demander régulièrement du feedback à ses collaborateurs ce qui lui permet, à tout moment, de réajuster sa stratégie managériale pour coller le plus possible aux besoins et demandes de ses équipes.
  • Pour les collaborateurs, pouvoir demander facilement des retours à son manager – donnée importante quand on connaît l’écart de perception sur le sujet. En effet, les managers pensent faire du feedback de manière régulière à leurs collaborateurs quand ceux-ci se disent souvent en manque de retours. Il s’agit pourtant d’une excellente façon d’entamer le dialogue. 

Quelques noms : si Briq est un outil spécialisé dans le feedback, d’autres applications plus généralistes comme Zest et Flashbrand laissent également la possibilité de faire des retours à ses collaborateurs.  Légèrement différent, Bleexo permet de distribuer des “bravos” – une forme de feedback. 

 

 

Ce qu’il faut retenir : 

Avec l’émergence des nouvelles formes d’organisations agiles, il est nécessaire pour les managers de pouvoir réajuster quotidiennement leurs méthodes, s’ils souhaitent s’inscrire dans une logique de performance, de compétitivité et de durabilité. Pour les aider dans cette (lourde) tâche, ils ont à leur disposition différents types d’outils mesurant, chacun, différents types de données. 

  • Dans le sondage, tous les collaborateurs s’expriment sur l’organisation et sur le management. Les résultats peuvent être consolidés par équipes, directions et donner une vision globale. 
  • Dans le 360°, chacun s’exprime au regard d’un manager.
  • Dans le feedback, les échanges s’effectuent sans règles définies ni de consolidation globale. Il s’agit davantage de retours qualitatifs que quantitatifs. 

Si ces trois catégories d’outils peuvent être au service des managers, leurs intentions et donc leurs utilisations sont différentes. Il est donc nécessaire de bien cadrer, en amont, vos besoins pour savoir vers quel outil vous diriger. Nous vous recommandons aussi de réfléchir d’ores et déjà à la façon dont vous souhaitez exploiter les résultats – ce serait dommage d’en rester au stade d’analyse. 

Cela tombe bien, dans le second article de ce dossier dédié au management digital, nous vous aiderons à mieux définir vos critères de choix.

 

Chez ConvictionsRH, nous sommes spécialisés dans la transformation digitale et nous allons directement à la rencontre des startups qui créent les nouvelles solutions et applications de demain. Notre but ? Mieux vous aider à comprendre vos besoins et vous permettre de choisir les bons outils. Retrouvez nos offres ici. 

Management Transformation digitale

Pour aller plus loin

Dossier
11/09/2019

Management digital : comment choisir les outils adaptés ?

Cartographie / Panorama
28/06/2019

Cartographie 2019 des start-up RH

Cartographie / Panorama
10/02/2018

Cartographie - Chatbot